© 2017 par APEB -  Créé avec Wix.com

Collège Queneau - Résultats de l'enquête APEB
octobre - novembre 2017

Avant chaque Conseil d'administration, l'APEB consulte les parents d'élèves du collège.

Cela nous permet aux administrateurs de l'association de préparer d'une part le CA et d'autre part la rencontre entre parents que nous organisons une fois par trimestre. 

Cette enquête en ligne a été réalisée entre le 20 octobre et le 9 novembre 2017.

Un grand merci à tous les parents qui ont pris le temps d'y participer. 

Si vous souhaitez réagir aux résultats, vous pouvez nous adresser vos commentaires par mail à : apeb.paris@hotmail.com

LES CLASSES

41 familles ont répondu au questionnaire.

La répartition par classes est la suivante : 

6e    46% 

5e    17%

4e    15%

3e     22%

Une rentrée 2017 qui s’est globalement bien déroulée
pour les élèves

Dans leur très grande majorité (83 %) les parents estiment que la rentrée de leurs enfants s’est parfaitement ou bien passée. Les appréciations plus mitigées ou négatives (16%) concernent pour l’essentiel des élèves de sixième dont le passage de l’élémentaire au collège constitue un changement important qui peut être moins bien appréhendé par certains enfants. 

Les devoirs à la maison, un sujet qui divise

Si une majorité de parents estime qu’ils ne posent pas de problème particulier (54 %), un tiers (32 %) considèrent cependant qu’il y a encore trop de devoirs ou qu’ils sont mal répartis. Dans les commentaires, lorsque les devoirs sont ressentis comme trop nombreux, les parents évoquent le temps excessif consacré chaque soir à assister les enfants et la difficulté à faire cohabiter les devoirs scolaires et les activités extérieures (sport, musique, etc) « également sources d’épanouissement pour les élèves. » 

Le poids des cartables constitue toujours la source de gêne essentielle

Le poids des cartables est clairement désigné, et de très loin (73%) comme la première source de gêne pour les élèves. Dans les commentaires recueillis, la dimension « marronnier » du sujet est pointée avec un sentiment d’impuissance. Contrairement à une idée reçue, cette préoccupation n’inquiète pas uniquement des parents d’élèves de 6e ou de 5e dont la morphologie est naturellement plus juvénile, mais aussi, et dans les mêmes proportions, ceux de 4e et 3e. 
Pour pallier le problème, les parents réclament « l’installation de casiers » et/ou « la digitalisation des livres scolaires et des cahiers » car « il y a urgence à trouver une solution. » Parallèlement certains parents s’interrogent sur l’avancée du projet Collège numérique à Queneau.
S’agissant des autres gênes signalées, mais de façon beaucoup plus marginale, des parents évoquent les changements de classe entre chaque cours et l’absence de restauration scolaire le mercredi. 

L’ENT et Pronote largement utilisés par les parents

Pronote est clairement plébiscité soit en accès unique (61 %) soit doublé avec le cahier de textes (37 %), lequel n’est quasiment plus consulté seul (2 %) et ne constitue donc plus une porte d’entrée suffisante lorsque les parents vérifient les devoirs à faire. 

Queneau, un collège sécurisé

Il apparaît nettement que la sécurité ne constitue pas un sujet d’inquiétude à Queneau. 66 % des parents qui ont répondu à l’enquête n’ont même jamais été alerté par leurs enfants sur un quelconque problème et lorsque c’est le cas (20%), il semble que ce soit sur des faits relativement mineurs. Pour autant, les commentaires laissent entrevoir un questionnement sur le nombre de surveillants jugé parfois trop faible. 

L’ENT pratique mais des améliorations sont à apporter

L’ENT est très majoritairement considéré comme pratique (90 %), même si l’on relève encore des difficultés d’utilisation (29 %) liées, le plus souvent, à une information jugée « dispersée » dans le site. 2 % des parents n'utilisent jamais l'ENT. 

La cantine au coeur de nombreux questionnements

Comme les devoirs, la cantine est traditionnellement un sujet sensible et Queneau n’échappe pas à la règle. Si les repas sont jugés bons à 56 %, la part des mécontents est tout de même importante (36%) avec deux axes d’amélioration essentiels qui arrivent à égalité (30%) : l’introduction de plus de bio et de plus de choix. 
La cantine est un sujet par ailleurs très présent dans les questions que les parents veulent voir relayées au CA : ainsi sont évoquées les files d’attente trop longue et le temps de repas trop court ou encore l’impossibilité de ne prendre que 1, 2 ou 3 repas par semaine en fonction de l’emploi du temps des élèves. La facturation est également pointée du doigt, jugée « peu explicite et compliquée ». 

Les questions des parents

Au total, 21 questions et/ou sujets ont été exprimés par les parents au cours de l'enquête. 

En plus de la cantine évoquée ci-dessus et qui fait l'objet de pas moins de 6 questions, les interrogations des parents portent sur : le poids des cartables ("pourquoi toujours pas de casiers ?", ou "à quand la digitalisation des livres ?"), le projet d'établissement ("il n'est pas assez discuté", "cela manque de vivacité", "ça manque d'initiatives pendant les heures de permanence")  les devoirs à la maison ("il y a une mauvaise coordination entre les enseignants", "trop de devoirs réduisent la possibilité de pratiquer des activités extérieures") ou l'ENT ("accès difficile à l'information", "pourquoi n'a-t-on pas été prévenu que les codes étaient les mêmes que l'année dernière ?")

D'autres sujets sont abordés comme le temps de récréation (jeux de balle dans la cour qui gênent les autres élèves), les relations parents-profs (des rendez-vous pas toujours faciles à obtenir), la sécurité (cartables "fouillés" au moment du temps de cantine), Affelnet ou encore le respect de la co-parentalité pour les couples séparés.